Your Holiday

stephane


Je suis originaire de France, Montpellier pour être exact, et après mes études je m’installe à Londres pour commencer ma carrière dans le tourisme.

Les différentes postes que j’occupe m’amènent à voyager à travers le monde, mais jamais en Nouvelle-Zélande, qui m’attire pourtant depuis toujours.

Mais après 10 ans en Angleterre, je rencontre une Kiwi qui n’a pas dû beaucoup insister pour que je vienne m’installer au pays des « All Blacks ».
 

Avant de rejoindre le monde du travail néo-zélandais, il était inconcevable de ne pas visiter le pays, nous sommes donc partis en camping-car à la découverte de la Nouvelle-Zélande. Mon rêve depuis toujours !

Voyagez en camping-car n’était pas mon idée, et ce n’était vraiment pas à mon goût dans un premier temps. Je trouvais cela encombrant, cher et pas très « cool », et pour être honnête j’avais un peu d'appréhension à conduire un tel engin (pour mettre les choses en perspective, mon dernier véhicule était une Renaud 5 Lauréat !).
 
Mon avis n’étant pas requis, la décision fut prise et nous louions un camping-car 2 couchages. Après avoir choisi le pire véhicule avec la pire compagnie (vétuste, pas d’eau chaude, pas d’info sur le fonctionnement,…) et un départ chaotique où je raye le toit en passant sous un arbre en face de chez moi, je passe les meilleures vacances de ma vie.

Tout les à prioris que j’avais sur les vacances en camping-car disparaissent après ces vacances :


Encombrant: Oui mais seulement dans les 3 plus grandes villes, Auckland, Wellington et Christchurch. Le reste du temps il n’y a aucun problème.
 

Pas cool: Pas en Nouvelle-Zélande ! Voyagez en camping-car c’est la définition de « cool ».
 

Cher: Oui et non. La location en elle-même est chère, mais une fois payée je n’ai presque rien déboursé. Tous les repas peuvent se faire dans le camping-car, et la possibilité de faire du camping dans les aires du DOC réduit considérablement le coût.
 

Difficile à conduire : Oui les 30 premières minutes, après ça va, c'est comme si j’avais toujours conduit un camping-car.  
 
Suite à cette aventure, je deviens le porte-drapeau des vacances en camping-car, et nombreux sont les voyages que j’ai fait avec ce type de véhicule. Seul ou à deux, pour quelques jours ou quelques semaines, c’est toujours un plaisir et une aventure.
 
 
En revanche, après plus d’un mois sur les routes d’Aotearoa, la recherche d’un emploi était primordiale.
 
Suite à plusieurs postes dans le tourisme qui m’amènent à connaître les plus grands acteurs de cette industrie, je rencontre Gregory.
Grâce à cette même passion pour la Nouvelle-Zélande et le voyage en camping-car, nous décidons de créer DetourNZ pour aider les voyageurs à trouver un véhicule adapté, à un bon prix et en donnant toutes les informations nécessaires pour un choix averti.

DetourNZ occupe maintenant la plupart de mon temps. J'essaie quand même de partir régulièrement (toujours en camping-car) pour faire du VTT. En effet, quel luxe de pouvoir se garer en bordure des chemins pour faire du "tout terrain" et ensuite d'avoir sur place la douche, le frigo pour une bière bien méritée, et le barbecue prêt pour quelques saucisses.